Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

STOP A LA PROPAGANDE DES ELEVEURS A L'USINE DES 1000 VEAUX

 

*DES VEAUX PARQUÉS : Le projet prévoit d’entasser 15 à 16 veaux par
case (64 cases, 1000 places). Combien en comptez-vous sur les photos ?
De plus les animaux sont actuellement «maigres», dans quelques mois, ils
auront doublé leur poids !
Il est aberrant et mensonger de montrer
une structure de 1000 places contenant 400 animaux, en prétendant que
les animaux ont de l’espace. Autant dire que le métro parisien est
spacieux, lorsque vous le prenez à 5h du matin !
L’autorisation a
été donné pour 1000 places, sans l’intervention de L-PEA, soyez certains
qu’il y aurait déjà 1000 Veaux dans l’Usine, à l’heure actuelle. Les
actionnaires ne parlent de 800 veaux qu’en rapport avec le nouveau
décret qui leur permet de contourner les décisions de justice.
Croyez-vous qu’ils vont gaspiller 200 places, avec un client aussi
exigeant qu’Intermarché ?

*DES VEAUX GAVÉS à base de composés
industriels et de paille : Il s’agit d’engraissement intensif puisque
l’objectif est de doubler le poids de l’animal en 7 à 8 mois, contre 36
mois en pâturage. Les effets sur le corps des bovins sont, en partie,
similaires à ceux observés chez les canards pour la production de foie
gras. Voici les pathologies dont souffrent les veaux avec ce type
d’engraissement : Sensation perpétuelle de « crise de foie » à cause de
la nourriture contre-nature extrêmement riche. On rajoute de la paille
pour la rumination et faire du volume dans la panse sinon les veaux
mourraient d’intoxication en une semaine avec un tel régime. Douleurs
aux articulations dues à la prise de poids excessive et contre-nature.
Fourbure. Sudation excessive et problèmes de peaux. Problèmes aux reins
et urinaires : L’aliment donné est rempli de toxines qui sont éliminées
par les reins.

*DES VEAUX EGORGÉS EN PLEINE CONSCIENCE A + DE
500 KM : Fait enfin reconnu par les actionnaires, les veaux seront
transportés à plus de 500 km de la Creuse, pour être égorgés en pleine
conscience, à l’abattoir de la SVA Jean Rozé, en Ille et Vilaine.


*DES VEAUX GAVÉS D’ANTIBIOTIQUES : A l’instar de tout élevage intensif
qui suppose le confinement d’animaux issus de différentes
exploitations, l’utilisation d’antibiotiques est préventive et
automatique pour éviter les épidémies.

*DU CIRCUIT COURT ?
Les aliments proviennent de l’extérieur du département, les veaux sont
transportés sur plus de 500 km pour être abattus.

*SYSTÈME
D’INTÉGRATION ! Intermarché client unique et actionnaire, tient les
éleveurs pieds et poings liés. Le prix fixe d’achat tient-il compte de
l’évolution du prix des céréales ?

*DES PETITS ÉLEVEURS ?
Vous connaissez beaucoup de petits éleveurs capables d’une telle
communication ? Capables de faire pression sur les médias ? Capables
d’obtenir un décret du Ministère sur mesure et de contourner des
décisions de justice ? Capables de capter toutes les subventions
publiques de la région et du département ? Qui concentre ce pouvoir ? LA
FNSEA ! Mais pas seulement ! Les premiers actionnaires de la SAS
Alliance Millevaches sont les suivants (jugez par vous-mêmes) : Pierre
Chevalier, ex président de la Chambre d’Agriculture de Corrèze et de la
Fédération Nationale Bovine (FNB), André Alanore, Directeur de la même
Chambre, Pascal Lerousseau, président de la FDSEA 23 et de la Chambre
d’Agriculture de la Creuse, Dominique Langlois, président de la SVA Jean
Rozé (actionnaire) et d’INTERBEV… Des petits éleveurs ?!

*DE LA VALEUR AJOUTÉE ? La seule finalité économique de ce projet est la
production d’électricité (photovoltaïque) et de gaz (méthanisation) !
Comment peut-on parler de valeur ajoutée lorsque l’on n’est pas capable
de produire la moindre étude à ce sujet !?

Plus d'Infos : https://l-pea.org/ferme-usine-des-1000-veaux/

Centre d’engraissement géant où seront parqués 1000 veaux…
l-pea.org
 

Écrire un commentaire

Optionnel