Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

collectif limousin d'action militante pour les animaux

  • LES NUISIBLES SONT DES ÊTRES SENSIBLES....hommage à Vendredi...


    "Ce matin je me suis retrouvée en pyjama au milieu de la nationale, à faire la circulation pour éviter à un marcassin percuté par une voiture, qui ne s'était pas arrêtée, de se faire rouler dessus.
    En pilant j'ai vu sa fratrie restée un peu à côté, en état de choc. Pas de maman. Puis je les ai vus se sauver, puis traverser plus loin. Pas de maman. Elle leur aurait dit qu'il ne fallait pas traverser. Elle les aurait guidés ses petits. En attendant, j'étais de nuit sur cette saleté de grand ruban froid, avec les feux de détresse de ma voiture et ma portière ouverte pour signaler le petit encore en vie. Il m'avait soufflé une grande giclée de sang sur le visage quand je me suis penchée.. Hémorragie cérébrale sans doute. Mais il cherchait encore à se lever. J'ai attendu que la circulation s'arrête pour le prendre dans mes bras. Les voitures s'écartaient peu. Je les gênais. Tout le monde était pressé.
    Moi aussi j'étais pressée pour emmener ma fille à l'école. J'avais du nourrir la vingtaine de réfugiés non humains de la maison, à poils et à plumes. Faire le ménage d'urgence du matin, pour garder la maison saine au minimum. L'essentiel toujours. Jongler entre l'important et l'urgent. Réfléchir vite. Bref pas eu le temps de m'habiller (voilà pourquoi j'étais en pyjama....)
    Heureusement, à force de sauvetages, j'ai le 06 d'un vétérinaire "résistant", qui ne l'achèvera pas sans tenter de le sauver, comme c'est ordonné par les lois de pierre, ce petit nuisible qui gémit comme un enfant sur la banquette arrière de ma voiture. Le sang coule encore un peu. Il est au chaud dans mon blouson. Ma petite à moi l'apaise de sa main, et lui parle doucement. J'aime ma fille de tout mon coeur.
    Bref, en pyjama, à prévenir l'école que ma petite sera en retard ce matin. Maladie. Pas le temps ni l'envie de dire pourquoi. Pourtant, ce petit accidenté qui se bat pour survivre, il le mériterait bien, d'être mentionné sur le mot d'absence comme cas de force majeure. Il sent bon la forêt. Comme si un bouquet de forêt était dans la voiture.
    J'ai passé ma langue sur mes lèvres. Machinalement. Il y avait du sang dessus, même goût que le mien. Avec cette odeur de forêt, de terre, de feuilles. Les fées doivent sentir pareil pour être invisibles me dis-je. Bizarre ces pensées parfois. sanglier.jpg
    Je pense à mon ami d'enfance chasseur. Je lui demanderai comment ils peuvent savoir si c'est une maman ou pas quand ils tirent de loin ? Et puis merde, je lui demanderai aussi, encore, s'il se rend compte de tout ce retard qu'ils causent en droit animalier, pour conserver leur droit d'être des amoureux de la nature à leur façon... Parce que j'étais à ma place au milieu de la nationale ce matin en pyjama. Vraiment. Ce que j'avais fait depuis le matin était juste et bon. Je portais juste un peu trop l'irresponsabilité, le manque d'éducation, l'indifférence, d'une tripotée d'humains.
    Mon véto résistant l'a mise sous anti douleur, puis observation, puis euthanasie l'après midi ( atteintes neuro trop importantes). C'était une petite. Celle qui avait pris la direction de la file. La première à se faire buter. Il n'y avait plus de maman. Juste moi. Avec du sang plein la gueule à me dire qu'un nuisible, c'est un être qui nuit. Et que ce matin, ce n'était pas cette petite la nuisible. Et qu'elle sentait bon la forêt. Et que son sang avait le même goût que le mien. Et que les lois sont encore injustes. Et que ce soir, j'expliquerai à ma petite la nécessité de la Politique. Elle comprendra. Elle a déjà compris."

    On a donné un nom à la petite afin qu'elle ne soit pas juste "la petite" ce sera "Vendredi"
    RIP Vendredi
    Remarques : Il est en règle générale, (sauf dérogation) interdit à un particulier de mettre un animal sauvage, même blessé dans sa voiture. Rappelons que les animaux sauvages n'ont pas, contrairement aux animaux domestiques, le statut d'animaux sensibles !

  • CHASSE ABOLITION

    VOILA DE QUOI SONT CAPABLE LES GRANDS RÉGULATEURS, TUER LA MÈRE ET LAISSER LES FŒTUS

    HONTE ET HORREUR.

    Lire la suite

  • STOP A LA PROPAGANDE DES ELEVEURS A L'USINE DES 1000 VEAUX

     

    *DES VEAUX PARQUÉS : Le projet prévoit d’entasser 15 à 16 veaux par
    case (64 cases, 1000 places). Combien en comptez-vous sur les photos ?
    De plus les animaux sont actuellement «maigres», dans quelques mois, ils
    auront doublé leur poids !
    Il est aberrant et mensonger de montrer
    une structure de 1000 places contenant 400 animaux, en prétendant que
    les animaux ont de l’espace. Autant dire que le métro parisien est
    spacieux, lorsque vous le prenez à 5h du matin !
    L’autorisation a
    été donné pour 1000 places, sans l’intervention de L-PEA, soyez certains
    qu’il y aurait déjà 1000 Veaux dans l’Usine, à l’heure actuelle. Les
    actionnaires ne parlent de 800 veaux qu’en rapport avec le nouveau
    décret qui leur permet de contourner les décisions de justice.
    Croyez-vous qu’ils vont gaspiller 200 places, avec un client aussi
    exigeant qu’Intermarché ?

    *DES VEAUX GAVÉS à base de composés
    industriels et de paille : Il s’agit d’engraissement intensif puisque
    l’objectif est de doubler le poids de l’animal en 7 à 8 mois, contre 36
    mois en pâturage. Les effets sur le corps des bovins sont, en partie,
    similaires à ceux observés chez les canards pour la production de foie
    gras. Voici les pathologies dont souffrent les veaux avec ce type
    d’engraissement : Sensation perpétuelle de « crise de foie » à cause de
    la nourriture contre-nature extrêmement riche. On rajoute de la paille
    pour la rumination et faire du volume dans la panse sinon les veaux
    mourraient d’intoxication en une semaine avec un tel régime. Douleurs
    aux articulations dues à la prise de poids excessive et contre-nature.
    Fourbure. Sudation excessive et problèmes de peaux. Problèmes aux reins
    et urinaires : L’aliment donné est rempli de toxines qui sont éliminées
    par les reins.

    *DES VEAUX EGORGÉS EN PLEINE CONSCIENCE A + DE
    500 KM : Fait enfin reconnu par les actionnaires, les veaux seront
    transportés à plus de 500 km de la Creuse, pour être égorgés en pleine
    conscience, à l’abattoir de la SVA Jean Rozé, en Ille et Vilaine.


    *DES VEAUX GAVÉS D’ANTIBIOTIQUES : A l’instar de tout élevage intensif
    qui suppose le confinement d’animaux issus de différentes
    exploitations, l’utilisation d’antibiotiques est préventive et
    automatique pour éviter les épidémies.

    *DU CIRCUIT COURT ?
    Les aliments proviennent de l’extérieur du département, les veaux sont
    transportés sur plus de 500 km pour être abattus.

    *SYSTÈME
    D’INTÉGRATION ! Intermarché client unique et actionnaire, tient les
    éleveurs pieds et poings liés. Le prix fixe d’achat tient-il compte de
    l’évolution du prix des céréales ?

    *DES PETITS ÉLEVEURS ?
    Vous connaissez beaucoup de petits éleveurs capables d’une telle
    communication ? Capables de faire pression sur les médias ? Capables
    d’obtenir un décret du Ministère sur mesure et de contourner des
    décisions de justice ? Capables de capter toutes les subventions
    publiques de la région et du département ? Qui concentre ce pouvoir ? LA
    FNSEA ! Mais pas seulement ! Les premiers actionnaires de la SAS
    Alliance Millevaches sont les suivants (jugez par vous-mêmes) : Pierre
    Chevalier, ex président de la Chambre d’Agriculture de Corrèze et de la
    Fédération Nationale Bovine (FNB), André Alanore, Directeur de la même
    Chambre, Pascal Lerousseau, président de la FDSEA 23 et de la Chambre
    d’Agriculture de la Creuse, Dominique Langlois, président de la SVA Jean
    Rozé (actionnaire) et d’INTERBEV… Des petits éleveurs ?!

    *DE LA VALEUR AJOUTÉE ? La seule finalité économique de ce projet est la
    production d’électricité (photovoltaïque) et de gaz (méthanisation) !
    Comment peut-on parler de valeur ajoutée lorsque l’on n’est pas capable
    de produire la moindre étude à ce sujet !?

    Plus d'Infos : https://l-pea.org/ferme-usine-des-1000-veaux/

    Centre d’engraissement géant où seront parqués 1000 veaux…
    l-pea.org
     
  • L'important c'est l'oiseau.

  • Chasseur repenti...

    Voici Seb, un chasseur repenti. Seb a vécu dans une famille de chasseurs, avec des amis chasseurs. Il a lui même chassé et c'est rendu compte des conséquences de ses actes. Voici son témoignage :

    "Je voulais faire part de mon expérience personnelle concernant la chasse, car je vois de plus en plus de chasseurs qui se prennent pour des amoureux voir même des protecteurs de la nature et en tant qu'ancien chasseur repenti devenu vegan, ça me hérisse le poil!
    En effet étant fils de chasseur, j'ai passé mon enfance à voir des animaux se faire massacrés par la beauferie humaine, le sentiment de toute puissance que provoque chez certains hommes la tenue d'une arme à feu...

    A l'époque on m'avait tellement rabattu les oreilles des bienfaits du "prélèvement" et de la "regulation" que ça me paraissait normal, naturel, puis en grandissant, les cris d'un chevreuil agonisant ressemblants aux pleurs d'un bébé, le spectacle macabre d'une laie se traînant en poussant sur ses pattes arrières, les deux antérieures étant fauchées par une balle, tentant de fuir pour sa vie, tout ça sous les rires sinistres de leurs bourreaux, m'ont fendu le coeur! Croiser le regard apeuré et en train de s'éteindre de ces animaux voulant simplement vivre à déclenché un début de prise de conscience... Puis les discours des chasseurs et leurs comportements aux antagonistes quand ils chassent entre eux et quand ils veulent faire bien devant le monde me consternaient de plus en plus, hé oui le discours change quand lors d'une saoulerie on raconte ses anecdotes de braconnage, l'histoire de cette balle transpercant une laie allaitante, cette buse (protégé) qui a prit un coup de 4,5 dans sa gueule ... Et au cours de cette enfance, j'ai rencontré des dizaines de chasseurs, pas un n'avait l'éthique dont il parlait pourtant si bien.

    Il ne faut pas chercher bien loin pour savoir ce qu'est la chasse, c'est prendre un fusil pour flinguer des animaux sans la moindre possibilité de défense, le reste c'est de la littérature ! Et encore je ne parle la que de la moins pire des chasses, la chasse devant soi, je n'ose même pas évoqué les battues ou la chasse à court...
    Pour faire plaisir à mon père, j'ai ensuite passé le permis à 16 ans (oui à seize ans on peut posséder une arme à feu létale oklm) et lorsque j'ai tirer la première fois sur un être vivant, un lapin, je me suis senti tellement minable, qu'etais je censé ressentir ? De la satisfaction ? Me sentir viril pour avoir assassiné à bonne distance un animal d'à peine 5kg? En tout cas je n'aie rien ressenti de tout ça et là chasse à été finie pour moi, je me demande encore aujourd'hui comment j'ai pu supporter cette immersion des années durant.
    Donc NON la chasse n'est pas un loisir, c'est du meurtre autorisé et de surcroît pour le plaisir !!! c'est des animaux blessés allant parfois agoniser des jours durant, des petits animaux qui mourront de faim en attendant leurs maman qui ne reviendra jamais, du plomb dans les oreilles des chiens etc etc...

    Bref les discours moraux des chasseurs sont sans fondements ni valeur, c'est une façade car comme pour les abattoirs, les "braves gens" ne doivent pas savoir, sinon ils prendraient positions !"

    Seb est maintenant végane.